Séance photo Halloween

Avec des moyens limités le bureau se transforme en mini studio photo à l’occasion de la soirée d’Halloween. Le matériel : un flash sur trépieds muni d’un récepteur Yongnuo et d’un diffuseur Pixco, une lampe de bureau de 40 centimètres de long, un vieux tableau retourné en guise d’habillage pour le fond et un écran blanc comme réflecteur suffiront pour ces quelques images. Cette séance est prétexte à l’utilisation de Lightroom en mode connecté et j’avoue que c’est quelque chose de très pratique. En effet, on peut se concentrer sur la prise de vue et voir le résultat quasi simultanément ce qui permet de corriger les éclairages en vérifiant le rendu. En complément, contrairement à Digital Photo Professional, Le mode connecté de Lightroom peut associer à la prise de vue un traitement de l’image. Donc on shoot et on visualise l’image capturée sur l’écran puis on voit le traitement appliqué par le logiciel avec sa recette programmée.

Pour cette mini séance, le boitier du 7D est connecté avec un câble USB sur l’iMac et sans carte mémoire dans l’appareil. Pour l’occasion, la distance entre le boitier et l’ordinateur est très courte. Mais il faudra investir dans un câble spécialisé (ThetherTools.com) autorisant une plus grande liberté de mouvement. Le réglage dur le 7D est de 1/250 à f/3,5 et 100 iso avec le 17-55mm et le 70-200mm. Le principe de l’éclairage bricolé : le flash est en retrait de l’appareil photo et situé à une hauteur de 2,20 m. Il est orienté vers le mur incliné sur la droite qui fait ainsi office de réflecteur. Comme il ne dispose que ‘un mini diffuseur, il laisse passer de la lumière sur sa gauche ce qui explique l’ombre derrière le sujet. Un lampe à tube de 11 w est situé sur la gauche pour compenser l’ombre sur le coté droit du visage. Un réflecteur est posé devant le sujet. Ci-dessous, l’image capturée est traitée avec les réglages enregistrés préalablement.

Il ne reste plus qu’à détourer le personnage et ajouter pour le montage final du portrait, un fond de type Halloween. Comme je n’avais pas spécialement prévu cette séance à l’avance, j’utilise une image de fond d’écran site dédié Indywall.com.