Mountain bike

Une première séance en extérieur pour tester l’éclairage en journée avec deux amis vététistes. L’idée était de faire des images pour une couverture de magazine et article de presse en guise de travaux pratiques. Coté technique, c’était surtout l’occasion de mettre en application l’usage du flash avec la lumière du jour autrement que pour déboucher des ombres. Le choix du moment pour les prises de vues est fixé en début de matinée. Les sportifs avaient prévu une sortie sur le chemin côtier et la lumière du soleil n’était pas encore trop puissante… quoique. Cela donne également un timing et se donner un temps de travail force à se concentrer sur l’essentiel et ne pas perdre trop de temps à tâtonner. Aller à l’essentiel, time is money !

Pour le matériel mis en place : le diffuseur Apollo Orb est fixé sur un pied et équipé d’un flash Yongnuo 568EX II. Celui-ci est connecté sur un déclencheur YN-622C et communique par radio à l’autre modèle fixé sur le sabot de mon boitier. Pas d’usage de TTL mais toutes les manipulations s’effectueront en mode manuel. La puissance a été modulée entre ½ et 1/1, travailler de jour demande de la puissance et des piles neuves.

Pour ce « shooting » chronométré, j’ai expliqué à mes deux « modèles » ce que je souhaitais faire nous avons utilisé deux endroits, une place pour les vues en statique et un petit morceau du sentier côtier pour les vues dynamiques. L’idée étant de situer le lieu par rapport à l’article virtuel donc un élément clé dans l’image est nécessaire.

Au bilan de cette sortie, mon but est quasiment atteint avec des photos certes perfectibles. Mais cette séance m’a permis de noter mon manque de technique qui est loin d’être acquise. Sur la séance en elle-même : une heure ça passe vite. Même si j’avais à peu près ce que je souhaitais faire, il y a plein de trucs que j’aurai aimer expérimenter. Ce sera pour une prochaine séance.

En ce qui concerne le matériel : en premier point, un deuxième flash aurait été bien utile ! Mes accessoires achetés au meilleur prix sur Amazon font vraiment bien l’affaire. Je n’ai utilisé que le diffuseur Apollo Orb, une softbox très pratique mais j’avais aussi apporté un diffuseur parapluie que je n’ai pas utilisé sur le site. Les déclencheurs YN-622C sont vraiment utiles et ils me permettent de piloter le flash YN568 EXII avec le menu du 7D sans avoir à manipuler le flash. Mon ancien flash Canon 430 EX est plutôt limité pour cela et je le réserve pour une utilisation en mode manuel et d’appoint en second plan. Vu le prix des Yongnuo par rapport au matériel Canon ce n’est pas onéreux de s’équiper en matériel chinois. Je mets les truc qui me manquent sur ma liste de souhait ;-).

La couverture du Bzh VTT numéro 36 mai 2014

Conception graphique Léa Quan Tho

Quand on regarde le résultat final, on voit ce qui pouvait être corrigé. L’apport du flash dans l’Apollo Orb sans diffuseur projette une lumière très blanche. Cela donne un effet bleuté aux vététistes. L’ajout d’un gel orangé sur la tête de flash m’aurait permis de corriger la lumière en la réchauffant un peu. Dans la photo de la « version alternative » plus haut sur la galerie, le diffuseur blanc n’a pas autant marqué l’image et le résultat est plus naturelle. Cependant, la position des sujets est légèrement en retrait et une partie seulement de la lumière diffusée porte sur eux. Ceci explique cela.

Mais là aussi il y a un élément quand on fait des photos de magazine, c’est le choix du graphiste par rapport à la maquette envisagée (merci Léa !).

Les revues
Les revues